Nouvelles dates cours BBQ 101 - En présentiel à 99.99$ Voir le cours

!PROMOTION DE FEU DU MOIS DE JUIN!

OBTENEZ 20% SUR TOUT LES ACCESSOIRES, SAUCES ET ÉPICES BBQ QUÉBEC

Mon voyage au Kentucky

Mon voyage au Kentucky

Maxime Lavoie |

La deuxième destination pour notre projet de BBQ autour du monde, ça a été le Kentucky, aux États-Unis. C’est un voyage que j’ai fait sans mon frère, mais avec l’équipe de notre division « mondiale », House of BBQ Experts.

J’ai vraiment passé un bon moment là-bas, et ça me fait plaisir de vous en parler. 😁

Je pars!

Pourquoi cette destination?

La raison pour laquelle je suis allé au Kentucky quand j’y suis allé, c’est parce que c’était le temps du HPBExpo (Hearth, Patio & Barbecue Expo), un événement auquel les gens assistent pour découvrir toutes les nouveautés dans le monde du BBQ. Concrètement, c’est un grand rassemblement de fournisseurs et de « dealers » du monde du barbecue d’un peu partout dans le monde qui présentent leurs nouveaux produits. L’endroit change d’une année à l’autre, mais c’est au Kentucky que ça se passait cette année, ce qui est pratique parce que c’est au centre des États-Unis, donc facile d’accès pour tout le monde. On s’est dit qu’on devait être là. 😉

Tant qu’à être à l’expo, j’en ai aussi profité pour participer à la compétition de barbecue qu’il y avait durant l’événement. J’étais en équipe avec Matt Drouin, l’ambassadeur de House of BBQ Experts, et on a gagné la première place; c’était pas mal fou. 😎

Autrement, le Kentucky, c’est aussi la place où est fait le bourbon. Le bourbon, c’est une appellation d’origine contrôlée; il y a qu’au Kentucky où ça peut être fabriqué. Et… bourbon et barbecue ça « fitte » très, très bien ensemble, donc je me suis dit que j’en profiterait également pour découvrir pourquoi les passions du bourbon et du BBQ vont si bien ensemble.

Pour quel repas/aliment BBQ le Kentucky est reconnu?

Techniquement, je dirais que le Kentucky n’est pas reconnu pour quoi que ce soit à part de bourbon, qui est vraiment LA grosse affaire. Il y a peut-être le mouton qu’on retrouve plus fréquemment à certains endroits que d’autres sinon, mais j’en ai pas mangé là-bas.

Côté BBQ, je dirais qu’on y retrouve ce qui est traditionnel aux États-Unis, comme le « pulled pork », les côtes levées et la « brisket ». C’est pas mal ça qui est la grande tendance là-bas, mais il n’y a rien qui est vraiment « reconnu » comme venant officiellement de là.

Par contre! S’il y a une chose locale qu’on retrouve sur les menus, c’est le grits, un genre de galette de patates pilées compressées. Ça, et la cuisine « Southern Hospitality », qui est très répandue.

Qu’est-ce que j’ai essayé?

J’ai essayé pas mal de restos et de sortes de nourritures différentes sur place. Par exemple, j’ai goûté au grits, et je suis allé dans un resto assez traditionnel tout comme dans un resto plus de type « fusion food » où j’ai dévoré du « pork belly » longuement fumé et juste grillé pour qu’il soit chaud, ce qui était vraiment cool.

J’ai aussi visité la distillerie Bulleit Bourbon pour pouvoir boire des « drinks » à base de bourbon traditionnel. C’était vraiment intéressant de voir la différence entre ce qui provenait d’une macro versus une micro distillerie (j’avais goûté à des produits de micro distillerie la veille) et de savoir comment s’est fait.

À part de ça, je suis aussi allé dans une boucherie et c’était assez fou, parce que j’ai essayé des côtes levées non assaisonnées, justes fumées. J’avais jamais goûté ça de ma vie, mais c’était vraiment très bon; c’était trippant et impressionnant.

Les barbecues les plus populaires

Je dirais que, généralement, ce sont les fumoirs qui marchent le plus au Kentucky. Je n’ai pas été dans des magasins de BBQ, mais dans les restaurants, c’est souvent de gros gros fumoirs professionnels qu’on va voir, comme des Southern Pride et des Ole Hickory.

Au Québec, on ne verra pas ça, mais pour les restaurateurs aux États-Unis, c’est naturel de payer 30 000/40 000$ pour un fumoir quand ils savent que leur investissement va être rentabilisé. Pour eux, c’est important d’avoir ça, donc ils investissent dans une machine de guerre et se lancent en « business » avec ça.

À quel point le BBQ est populaire au Kentucky?

Le barbecue est vraiment, vraiment présent au Kentucky. Les aliments frit pognent autant que ceux qui ne le sont pas.

Tout ce qui est cuisine « Southern Hospitality », c’est aussi très fort au Midwest américain. Il y a même une route du BBQ à faire du côté ouest du Kentucky!

(Moi j’étais plus dans le côté est de l’état, une région qui est plus style « explorateurs », « gens d’extérieurs », « amateurs d’escalade »… J’ai donc pas fait la route, mais ça a resté trippant pareil, parce que, par exemple, j’ai été à une pizzeria où, oui, il y avait des pizzas avec de la « brisket », mais aussi des pizzas avec des croûtes sans gluten ou à base de chou-fleurs, des choses qu’on ne retrouve pas sur un menu de pizzeria d’habitude. Le côté est, c’est plus le côté nature et très « healthy ».)

Niveau assaisonnements/sauces, ça donne quoi?

Je n’ai pas remarqué beaucoup de choses à ce sujet, mais j’ai trouvé que ça ressemblait un peu au Kansas dans le sens que les épices sont plus sucrées sur les aliments. Sinon, j’ai aussi pensé à Memphis, parce que, comme là-bas, la sauce est servie à côté du repas et non badigeonnée dessus; ils veulent que les gens trempent leur viande. Les gens n’ont pas l’air de manger tant piquant que ça non plus.

Ce que j’ai appris là-bas

Ce que j’ai appris c’est que passion et BBQ, c’est deux choses qui se collent ensemble. On peut être passionné d’escalade, de bourbon… peu importe ce qu’on aime, on peut ajouter le barbecue là-dedans et ça va toujours bien fonctionner. Il faut juste « let the passion flow ».

Le « pork belly » fumé pendant 5 h de temps, puis coupé en gros cubes et grillés a aussi laissé une grosse impression sur moi, c’était phénoménal. Clairement une recette à refaire.

Ce que j’ai apporté au Kentucky

Je suis bien content de dire que j’ai apporté aux gens du Kentucky une fusion d’aliments non traditionnels; une façon de cuisiner avec un mélange de saveurs hors du commun. Par exemple, lors de la compétition, j’ai préparé une boulette de bœuf farcie avec du fromage mozzarella et ça a assez surpris les juges. De même pour mon filet mignon injecté au beurre, au sirop d’érable et au bourbon. Avec des repas comme ça, on a pu amener la compétition à un autre niveau.

 

Une chose à éviter

Il n’y a pas d’endroit qui me vient en tête par rapport à ça, mais si vous voulez faire le tour des distilleries, soyez prudents et ne prenez pas le volant parce que ça ne sera pas long que vous allez virer chaud. 😜

Mon « feeling » global

La « southern hospitality » est vraiment incroyable; je me sentais comme chez moi. J’ai passé des soirées avec des une gang qui avait un resto sur place et j'ai vraiment hâte de les revoir. Je les inviterais même chez moi!

Bref, ça fait deux fois que je vais au Kentucky; chaque fois je me dis que c’est la dernière, mais j’y retourne pareil, et… j’ai encore le goût d’y aller. 😜

Vive le Kentucky!

Laissez un commentaire

Veuillez noter : les commentaires doivent être approuvés avant d’être publiés.