Cuisiner au BBQ l’hiver, c’est faisable! (Ce qu’il faut savoir et comment se préparer)

On le dit souvent, le BBQ, ça se fait à longueur d’année. Donc c’est pas parce qu’il fait plus froid dehors et qu’il y a de la neige que vous devez vous empêcher d’en faire!

En fait, je vais même vous donner quelques trucs pour que vous puissiez en faire l’hiver sans problème.

Premièrement, la différence entre faire du BBQ l’été et l’hiver, c’est la température à l’extérieur. À part de ça, c’est pas mal pareil. Y’a juste les BBQs au charbon qui, étrangement, demandent un peu plus d’adaptation, parce qu’ils vont chauffer plus. Étant donné que l’air froid est de meilleure qualité (dans le sens qu’il est plus oxygéné, donc mieux pour nourrir le feu), la chaleur peut monter très rapidement dans ce type de BBQ sans qu’on s’en rende compte.

Sinon, y’a pas d’inquiétude à avoir avec un BBQ au propane. Personnellement, je n’ai jamais vu un BBQ au gaz arrêter de fonctionner parce que la température a fait geler le combustible. La seule chose qui pourrait poser problème c’est si la bonbonne est à moitié vide ou qu’il y a de la glace dedans, mais… « that’s it ».

L’espace

Pour que vous ayez du plaisir à cuisiner sur votre barbec’ en hiver, par contre, vous êtes mieux de préparer votre espace BBQ en conséquence. L’important, c’est de protéger votre BBQ du vent et, surtout, qu’il y ait une bonne circulation d’air autour de lui.

Pour faire ça, y’en a qui mettent leur BBQ dans un genre de petit abri tempo, mais ce n’est pas la meilleure chose à faire (surtout si ya pas mal de boucane qui reste pognée là-dedans; ça, c’est vraiment pas bon). L’idéal, c’est de placer le BBQ dans un endroit où il y a un toit rigide (c’est très pratique pour ne pas qu’il y ait de neige qui tombe sur le gril), une hotte pour cuisine extérieure, où l’air circule en masse, et où il n’y a rien qui peut pogner en feu rapidement. Une lumière extérieure pour éclairer le BBQ est un « must » aussi.

Bref, vous voulez que votre BBQ soit facile d’accès et être capable de l’ouvrir facilement, même s’il y a 40 pieds de neige.

Vous pouvez aussi, tout simplement, couvrir votre BBQ avec une housse pour le protéger des intempéries, de l’eau, etc.. (Si vous ne le faites pas déjà c’est une bonne habitude à prendre, même avant que l’hiver arrive.) Assurez-vous juste que votre BBQ soit froid avant de remettre la housse dessus pour ne pas quelle fonde. 😉

Ce qu’il faut prévoir

Pour ce qui est de ce dont vous, vous avez besoin, c’est vraiment du linge chaud. Chez BBQ Québec, on a ça aussi; on a des tuques, des chandails/« manteaux » chauds… Oh! Et prévoyez aussi plus de carburant en hiver. Ayez au moins 1 sac de charbon ou 1 bonbonne de propane de « spare ». Et… évidemment, une pelle, pour enlever la neige autour de votre gril.

Choisir un BBQ adapté

De savoir où positionner son BBQ pour la saison froide, c’est important, mais c’est aussi essentiel de savoir quoi regarder quand on veut s’acheter un BBQ qui va nous servir toute l’année.

Les éléments à regarder sont :

  • La cuve; une cuve à double paroi (une cuve style « boîte » avec une chambre d’air entre les parois) est vraiment un « must »;
  • Le couvercle; vous voulez qu’il soit très étanche;
  • Les brûleurs; il faut qu’ils soient bien performants;
  • L’allumeur; vous voulez prendre un BBQ avec un allumeur fiable pour pouvoir partir votre machine en tout temps;
  • Les lumières; s’il y en a à l’intérieur du BBQ c’est toujours un plus;
  • Le chariot; vous en voulez un qui est robuste (c’est très pratique s’il y a de la neige!); et
  • Les roues; elles doivent être solides et ne pas casser dans la glace.

Sinon, si vous vous posiez la question « est-ce que je prends des grilles (ou n’importe quel autre produit) en fonte ou en “stainless”? », la fonte est « mieux » parce qu’elle maintient davantage la chaleur, mais elle prend aussi plus de temps avant de monter en chaleur, donc c’est vraiment une question de préférence.

Par contre, attention! L’acier inoxydable est, de son côté, beaucoup plus facile à entretenir et possède une durée de vie illimitée, au contraire de la fonte, qui elle, peut rouiller si elle n’est pas bien entretenue. Bien qu’on puisse « ramener à la vie » cette dernière, après un certain temps, la rouille risque d’être plus difficile à déloger. En entretenant bien vos produits de fonte, cependant, vous n’aurez aucun problème et adorerez le transfert de chaleur inégalable que seule la fonte peut offrir pendant la cuisson.

Cuisiner l’hiver

Une fois que vous êtes tout « setuppé », il vous reste alors qu’à utiliser votre BBQ pour cuisiner. Est-ce qu’il y a des aliments qui sont mieux à cuisiner l’hiver? Je ne sais s’il y a vraiment un fait scientifique pour expliquer ça, mais je trouve que le fait que le temps soit plus humide donne un petit quelque chose aux aliments. Vu que c’est plus humide, j’ai l’impression que mes viandes sortent de mon BBQ comme si je les avais vaporisées tout le long de la cuisson tellement elles sont juteuses. Sérieusement, les meilleures épaules de porc que j’ai mangé, à vie, sont celles que j’ai faites en hiver (bon, il ne faisait pas -40 °C dehors, mais il neigeait!)! Donc, pour revenir à la question, je vous dirais que c’est la saison pour en profiter et faire cuire de grosses pièces de viande : des épaules de porc, des « briskets » (poitrines de bœuf) ou des poulets entiers, par exemple.

Et qu’est-ce qui en est de la fumaison à froid? Ça marche super bien l’hiver, mais assurez-vous de souvent « monitorer » la température de votre nourriture parce qu’elle peut gelée. Oui, prenez la température dans votre viande aussi souvent en hiver qu’en été.

Voilà! C’est pas mal tout ce que vous devez savoir pour pouvoir profiter de votre BBQ en tout temps.

Sur ce, je vous souhaite à tous un bon BBQ!