L’incroyable histoire du BBQ

Il y a des millions d’années, l’Australopithèque se nourrissait principalement d’herbes, de plantes, d’insectes et de petits animaux crus. Il avait une grosse mâchoire qu’il utilisait peu vu le trop petit cerveau (ou manque d’intelligence?)

Puis, durant les deux millions d’années qui suivirent, il évolua en Homo habilis, qui mangeait plus de viandes, toujours cru, à l’exception des animaux cuits par les feux de forêts ou par la foudre. Son cerveau commençait alors à se développer, grâce à l’important apport en protéine que lui donnait la viande.

Il aura fallu environ un million d’années à l’homme pour apprendre à contrôler le feu. La technique : rechercher les éclairs et les volcans, pour trouver la flamme et ensuite la conserver. Technique utilisée jusqu’à il y a environ 100 000 ans. C’est à cette époque que l’homme a appris à allumer et à éteindre le feu. Il a donc pu commencer à voyager, à découvrir des nouveautés culinaires et à commencer à mélanger divers aliments.

Dès lors, l’homme a également commencé à se rassembler autour d’un feu pour manger ses repas. Tous rassemblés, ils ont commencé à socialiser et à développer un certain moyen de communication, le langage. Les mots essentiels : « medium? », « saignant? ».

L’homme, qui mangeait de plus en plus de viande, a commencé à établir des villages, à cultiver les champs et à élever les animaux pour assurer une continuité à tous les niveaux. Bref, c’était le début de la société.

Bien des technologies ont été inventées depuis 100 000 ans, tels que les fours, les fours à micro-ondes, les poêles, les machines à sous-vides, etc. Malgré cela, lorsque nous voulons bien manger, nous nous rassemblons autour d’un BBQ ou près d’un feu, avec idéalement, du sport et des belles filles! Selon l’équipe de BBQ Québec, l’Évolution s’arrête ici!

P.S. : Vous remarquerez que les gens qui mangent beaucoup de BBQ sont plus intelligents que les autres !



Produits liés à cet article

Merci

Un membre de notre équipe vous répondra dans les 24 à 48 heures ouvrables.