Le régime keto (cétogène) : une histoire d’amour et de plaisir

Depuis très longtemps, je m’intéresse à tout ce qui se passe dans l’alimentation et à ce qui touche au bien-être. J’avais entendu et lu beaucoup de témoignages de gens qui disaient que manger keto leur avait permis de se sentir mieux. J’ai gardé ça en tête, puis en y repensant, j’ai réalisé que, de toute façon, pas mal toute la bouffe que je mange (et que j’aime) est déjà « keto ». C’est donc comme ça que je me suis dit « let’s go, j’essaie ça » et que j’en suis rendu ici aujourd’hui.

Le défi que les gens ont avec le régime keto (« régime » dans le sens d’une façon de s’alimenter et non d’une diète) est qu’ils doivent avoir du plaisir en mangeant. Souvent, les gens se concentrent trop sur ce qu’ils ont le droit de manger et oublient d’avoir du plaisir. Moi, je prends plaisir à choisir mes aliments et à mélanger les saveurs. C’est pourquoi je suis content de vous partager mes menus quand j’en fais (c’est un peu comme ma B.A. de la semaine à chaque fois); je me dis que ça peut inspirer plusieurs d’entre vous et vous aider à rester « focus ».

Je sais aussi que parfois les gens n’ont pas le choix de s’alimenter d’une certaine façon. Par exemple, ça me fait toujours plaisir de faire des recettes sans gluten parce que je sais qu’il y a des gens qui ne peuvent que manger ce type de repas. La magie est que, si je cuisine la recette, eh bien, toutes les autres personnes à table peuvent aussi en profiter, et ça, je trouve ça vraiment l’fun. C’est un peu aussi pour ça que j’aime vous faire découvrir ce que je cuisine.

Pour moi, suivre un régime alimentaire n’est pas un problème; j’adopte le style de vie assez facilement que ce soit « que » pour un mois ou un an. Même qu’au contraire, j’aime essayer différentes façons de m’alimenter parce que ça me permet de savoir à quel point ce que je mange impacte sur ma santé mentale et physique. J’aime faire des tests avec les aliments. Par exemple, le mois prochain, je m’attaque au régime paléo et j’aime tellement les produits laitiers que j’espère presque que mes maux d’épaules seront encore là! 🙈 Effectivement, plusieurs personnes disent que le lait peut provoquer de l’inflammation, donc j’ai hâte de faire mes propres conclusions.

Pénélope m’a été présentée par quelqu’un qui l'a eu comme coach. Quand Pénélope et moi on s’est parlé la première fois, on s’est tout de suite bien entendus. Je lui ai posé plusieurs  questions et par son expérience personnelle et professionnelle (elle est naturopathe), elle a su me répondre tout de suite. C’est quelqu’un qui s’y connaît très bien en alimentation keto et ça paraît. C’est pour ça que j’ai choisi de l’inviter à mon live; je savais qu’elle expliquerait tout de façon claire et précise.

En fait, avant que je vous partage les menus de mon défi keto, elle m’a alignée. Au début, il manquait souvent de gras dans mes repas, donc je « mangeais » des cuillères à soupe d’huile d’olive (oui, ça peut paraître intense pour certaines personnes, mais bon… je suis dévoué 😉). Elle m’a aidé à non seulement réduire ma consommation de sucre, mais aussi à augmenter ma consommation de bons gras. Les menus que je vous propose sont donc maintenant très bien dosés (et je vous ai épargné les « shooters » d’huile d’olive 😉). (Je dois même avouer que j’ai bien aimé les réactions de Pénélope durant le live quand je lui parlais de mes nouvelles recettes. Elles avaient l’air de l'inspirer à essayer de nouvelles combinaisons. 😋)

De parler avec une experte est toujours plaisant et instructif. Par exemple, si quelqu’un me dit que la course n’est pas une bonne façon de travailler mon cardio, je vais me dire que ça n’a aucun sens et continuer de courir. Par contre, si une personne comme Pénélope m’explique pourquoi ce n’est pas idéal à faire quand on mange keto, là, j’vais écouter et suivre les conseils. En fait, avec le régime keto, le corps a besoin de repos pour se régénérer et perdre du poids, donc on est mieux d’y aller mollo avec les activités physiques. Il faut quand même bouger pendant 30 minutes chaque jour, mais la marche est l’activité la plus recommandée.

Bref, s’il y a une chose que j’aimerais que l’on retienne de mon parcours et de ma discussion en live avec Pénélope, c’est qu’il faut prioriser le plaisir. Quand on est trop extrême dans ce régime, c’est là qu’on abandonne et qu’on ne voit pas les résultats. Il faut  se permettre quelques « folies ». Si, par exemple, on veut se gâter et manger de l’ananas grillé avec des épices Gâteau, on le fait, mais au lieu d’en manger 8 tranches avec 2 boules de crème glacée et de boire un grand verre de lait, on va savourer 1 belle grosse tranche avec de la crème à fouetter 35 % bien froide et boire un grand verre d’eau ou un verre de lait d’amande au chocolat non sucré… comme  ca, on sort un peu des « règles », mais on est heureux et on exagère pas du tout. En ayant du plaisir, tout le monde est heureux. Même votre esprit et votre estomac. 😉

J’espère vous avoir inspirés à essayer de nouvelles recettes et, si vous participez au défi 3 semaines keto de BBQ Québec, à continuer votre parcours. Bon BBQ à tous!

P.-S. - Pénélope sera des nôtres à nouveau en mars pour discuter du régime paléolithique; soyez-là! 🔥

Merci

Un membre de notre équipe vous répondra dans les 24 à 48 heures ouvrables.