Journée internationale de la Femme

Pour la journée de la femme on m'a demandé d'écrire un mot en tant que co-présidente d'une entreprise progressant au sein d'un univers majoritairement masculin.

Je trouve toujours un peu weird de prendre la parole sur ces enjeux car bien qu'ils me concernent clairement, j'ai la chance de vivre dans une mini-bulle. 

Je vous explique.

Dans ma cohorte de l'école d'Entrepreneurship de Beauce (la C-15) il y avait ⅕ de femmes parmi le groupe. C'était frappant. Les cheffes d'entreprise de sexe féminin étaient en minorité.

Dans mon groupe d'affaires actuel, composé de gens d'affaires de tous les continents, il y a le tiers de femmes. Différent ;)

Dans notre entreprise BBQ Québec, siégeant au comité de direction, il y a 4 femmes et 5 hommes. Aucune personne n'a été choisie à cause de son sexe, tous sont là pour ce qu'ils peuvent apporter sans égard à leur genre.

J'ai la chance incroyable de vivre dans une business qui s'intéresse à la passion de ces gens, à leurs ambitions, leurs expériences, leurs aspirations, leur potentiel, leurs compétences, leur détermination. Ça donne place à beaucoup de belles choses et surtout à des carrières qui bougent pour ceux et celles qui en ont décidé ainsi. Tout est possible, j'invite tout le monde à viser mon siège, on ne manquera jamais de relève si on invite les gens à rêver gros, rêver fort et avancer.

Toutes ces possibilités que l'on vie au sein de l'entreprise sont le fruit de quelque chose que nous avons créé par le biais de décisions vous me direz. Vous avez raison. Il fallait décider de prendre position et de faire le pari que l'impact des femmes dans un univers d'hommes pouvait amener une autre dimension.

C'est toutefois aussi l'héritage de mamie colette, la grand-mère des frères Lavoie, qui a élevé seule ses 2 filles Line et Johanne suite au décès de son mari. Courageusement, tête haute, conciliant études, travail et maternité, cette femme déterminée a décidé qu'elle ne serait pas une victime de la vie. Elle a mis ses standards et a élevé ses filles pour en faire des humaines exceptionnelles qui ont réussi dans toutes les sphères de leur vie, en ayant un modèle de mère qui leur pavait la route.

C'est aussi l'héritage de grand-maman Cécile (la grand-mère maternelle des frères Lavoie) qui gérait la business de Gaston son défunt mari. L'homme qui a construit une grande partie des maisons de Saint-Jean-Chrysostôme (berceau de l'histoire de BBQ Québec) et fondateur de «Matériaux Lavoie» où la première boutique BBQ Québec a vu le jour, au sein de la quincaillerie familiale.

Seulement quelques années après avoir lancé la quincaillerie, Bruno, qui allait devenir quelques années plus tard le père de Max et JP, reprenait l'entreprise avec Line sa femme.

Les 2 frères Lavoie ont étés élevés dans le cadre d'une entreprise familiale où bien que Bruno en soit le visage officiel, Line s'occupe de l'arrière-coulisses. Les gars ont grandi dans un univers d'hommes où la femme était reconnue comme compétente et avait sa place. Il n'y a pas un client qui va en apprendre à Line, quincaillère depuis 40 ans, compétente jusqu'au bout de ses ongles manucurés derrière le comptoir de la quincaillerie la moins bien située du Québec mais à l'endroit où le service est le plus extraordinaire, le plus humain, où la compétence est indiscutable et mise de l'avant. Line fait un travail exceptionnel, elle n'a pas de complexe à avoir dans cet univers majoritairement masculin.

Ça donne quoi?

Ca donne des gars qui ont confiance en leurs femmes.

Ça donne des business où tu es consciente que tu évolues dans un univers d'hommes mais tu ne penses pas en femme, tu penses en personne habilitée à prendre tes décisions car tu n'as pas à justifier que tu es une femme ou un homme.

Ça permet de prendre place autour d'une table de 15 hommes représentant les plus gros magasins revendeurs de BBQ en Amérique du Nord sans se sentir comme un imposteur.

Ça me permet de prendre l'avion pour aller rencontrer les CEO d'une multinationale dont la direction est exclusivement masculine et me sentir respectée, et au même niveau que le reste du groupe dans les discussions.

Ça permet d'avoir plein d'espoir pour l'univers du gril où il y a de plus en plus de chefes, de professeurs au féminin qui font de la compétition, de passionnées de fumaison, d'étudiantes dans nos multiples cours de BBQ, de participantes au BBQ Camp de notre entreprise, de participantes dans les multiples événements et festivals de barbecue, de clientes dans nos boutiques et de femmes qui aiment le barbecue un peu, beaucoup, passionnément, à la folie.  Tout ça, selon leurs intérêts, et non pas seulement selon leur genre. 

C'est ça le plus bel héritage pour lequel j'ai envie de dire merci en cette journée de la femme. Parce qu’au final, ça impacte presque 30 femmes d'une petite PME Québécoise.

Merci Cécile, merci Mamie Coco ;)

Bonne journée de la Femme à toutes nos lectrices!

Merci

Un membre de notre équipe vous répondra dans les 24 à 48 heures ouvrables.