Faire comme papa

Comme parents, on est soucieux des choix de nos enfants mais parfois bien impuissants. Entre suggérer et forcer, on voudrait parfois avoir un plus gros impact sur leurs décisions alimentaires. Le rôle d’influenceur est à mes yeux au quotidien, avec nos enfants, lorsqu’ils nous observent dans l’action.

Mon fils, par exemple, pourrait se nourrir exclusivement de pain, céréales, fromage et lait s’il était laissé à lui-même. (Aucune chance que ça arrive :  il a 3 ans.) On lui dit avec beaucoup d’emphase comment c’est bon quand on mange quelque chose qui n’a pas l’air appétissant. Je remarque que mon meilleur pouvoir d’influence est dans ce que je fais ou dis sans m’adresser à lui directement. Mon fils lit, veut écrire des courriels et plier du linge... je ne lui ai rien enseigné de ça : promis. Il veut le faire car il me voit le faire avec plaisir. (Oui oui, ça fait bizarre mais c’est la vérité.)

D’un autre côté, il voit papa cuisiner 2 à 3 fois par jour, avec beaucoup de plaisir. Il voit papa choisir des sauces et des épices avec soin et tente de l’imiter à grand coup de dégâts dans le garde-manger. Récemment, il a commencé à trainer sa spatule en plastique dans le bain et à dormir avec elle... Je vous dis pas que je ne trouve pas ça drôle, ça me fait rire chaque jour qu’il me demande de faire le trajet en auto à la garderie avec sa spatule et on négocie qu’on la laisse sur son banc avant de fermer la portière. Mon fils est un foodie, le genre d’enfant qui mangeait des crevettes et des avocats à un âge audacieux, le genre d’enfant qui vole de la pâte a pizza crue pendant que son père est sorti dehors chauffer le BBQ, le genre de bébé qui, lors d’un party de famille prenait son bain dans l’évier de cuisine et qu’on arrosait d’eau à la louche, en pleurant de rire. On est de même dans la famille, on peut pas changer alors autant s’assumer.

Comme la pomme ne tombe jamais loin de l’arbre, fils de Max Lavoie, mon fils a eu son premier BBQ avant de marcher et il en a plus d’un. Il a un weber et un napoleon, gaz et charbon, pas de chicane. Il en a aussi un au chalet. Je parle bien sur de BBQ jouet.

C’est un hit comme jouet pour enfants! Ils en font ensemble été comme hiver et on renouvelle le stock de fausse nourriture au gré des anniversaires et des cadeaux de Noël. Mon fils fait du steak, du saumon, des hot-dogs et des burgers le matin mais il a aussi appris à griller des fruits et des desserts, du fromage et des légumes. Reste à trouver une brisket en plastique, j’ai trouvé le faux bacon déjà ;)

Du plaisir assuré dans un jouet qui ne se démode pas, résiste aux intempéries et aux saisons. Un must sous l’arbre pour le plaisir des petits et des grands.

Joyeuses fêtes!

Produits liés à cet article

Merci

Un membre de notre équipe vous répondra dans les 24 à 48 heures ouvrables.